DIF et CPF : quelle différence ?

Publié le : 27 août 20213 mins de lecture

Le CPF ou compte personnel de formation remplace le DIF. Ce nouveau est généralement rattaché à la personne. Il peut être mobilisé seulement à l’initiative de son titulaire. Le CPF est ouvert à toutes les personnes à partir de seize ans dès leur entrée sur le marché de travail. Il suit la personne durant sa vie professionnelle. Découvrez la différence entre le DIF et le CPF.

Retour sur le DIF

Le DIF ou Droit Individuel à la Formation est le dispositif de financement ayant pour objectif de permettre à tous les salariés de se former toujours, que ceux-ci travaillent dans le secteur privé ou dans le secteur public. Il était, avant le DIF, compliqué pour le salarié qui souhaite enrichir ses compétences et professionnellement évoluer de trouver le moyen de suivre la formation au vu d’exigences salariales des entreprises. Dans le cadre de la stratégie qui vise à faciliter la mobilité professionnelle et l’emploi, le DIF a ainsi été mis en place. C’était un compte de formation qui est crédité en heure, et à raison de 20 h par an, qui sont cumulables jusqu’à 120 heures.

Le CPF

Le CPF ou Compte Personnel de Formation a généralement été mis en place afin de remplacer le DIF. De plus, le principe de fond est le même : c’est un dispositif qui permet de cumuler les crédits pour pouvoir suivre la formation plus facilement. Le compte CPF était aussi à l’origine crédité en heure et le mode de financement a pourtant changé avec une loi. À présent, le CPF est crédité en euros. Afin de trouver une formation, il s’agit de mobiliser les droits tout en ne plus se basant sur le nombre des heures que cette formation représente, mais sur le prix directement.

Les différences entre le DIF et le CPF

La différence entre le DIF et CPF réside dans le fait qu’un compte de formation est personnel, comme son nom l’indique. En effet, il est rattaché au salarié, mais non pas à l’entreprise. Même en cas du licenciement, le salarié garde ainsi ses crédits CPF. À présent, que vous possédiez ou non un emploi, vous pouvez bénéficier d’une formation. Les demandeurs d’emploi ont alors le droit d’utiliser le CPF afin de se former et de développer des nouvelles compétences qui leur permettent de retrouver du travail. Ce n’était pas cependant le cas avec le DIF. Chaque année, le salarié recevait, du temps du DIF, de la part de sa société une notification qui l’informe du nombre des heures disponibles.

Plan du site