/*

Le rôle d’un agent général d’assurance

L’intermédiaire entre le client et la compagnie

Le rôle de l’agent général est d’être avant tout proche de son client. Il joue le rôle d’intermédiaire et doit rester à l’écoute des besoins de ses assurés.

L’agent général est le mandataire de la société d’assurances et qui a la charge de placer des opérations d’assurance et éventuellement de les gérer.

Les statuts de l’agent général

Pour s’installer à son compte, l’agent général doit racheter le portefeuille de son prédécesseur (au moins 150 000€…). Cette profession présente des opportunités pour tous ceux qui ont l’étoffe d’un dirigeant d’entreprise, disposant d’une maturité professionnelle

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’agent général peut avoir plusieurs status professionnels. Il peut exercer en tant que :

  • entrepreneur indépendant,
  • mandataire,
  • salarié.

Il s’agit d’une profession libérale, rémunérée par un commissionnement.

Son rôle

Les agents généraux d’assurances sont soumis soit au statut des agents « I.A.R.D. », soit au statut des agents « VIE » qui figurent dans l’annexe 5 du Code des Assurances.

Les actes passés par l’agent général engagent sa compagnie mandante en vertu de l’article L 511-1 du Code des assurances, en sa qualité de civilement responsable de son préposé fautif.

Dans les mêmes conditions, l’agent général peut engager sa responsabilité envers sa compagnie mandante en cas de faute professionnelle, notamment en cas de délivrance ou d’un police ou d’une note de couverture irrégulière.

Quelles sont ses missions ?

L’agent doit connaître les produits de sa compagnie et être à l’écoute des nouvelles stratégies commerciales mises en place.

Son temps de travail est réparti sur plusieurs missions :

Commerciales : développer son portefeuille client, argumenter et convaincre les prospects,

Managériales : organiser son temps, gérer son équipe, améliorer ses fonctions de manager,

Gestion : connaître les contrôles ACPR, gérer les sinistres, estimer les risques.